UNE MÉTHODE ANCESTRALE

La saponification à froid est une ancienne méthode de fabrication du savon (comme le savon d'Alep), qui résulte d'une réaction chimique. La savonnière mélange des huiles végétales avec de la soude caustique et de l'eau déminéralisée et obtient, après émulsion, du savon, de la glycérine naturelle (très hydratante) et un excédant d'huiles.
Concrètement, on chauffe les huiles jusqu'à 44°C puis l'on ajoute le mélange soude+eau, on mélange au fouet ou au mixeur jusqu'à obtenir une texture de crème fraîche, ce que l'on appelle dans le jargon "la trace", on peut ensuite ajouter les parfums, couleurs... La pâte à savon est ensuite coulée dans des moules puis isolée de l'air avec du cellophane  pour 24 à 48h (phase de "gel" où le savon monte en température), on démoule et on laisse à l'air libre 24h, puis on peut découper (à la main pour ma part) et "mettre en cure", c'est à dire laisser sécher le savon minimum 6 semaines. Il peut enfin être emballé !

Le savon à froid est un véritable soin à part entière qui peut être utilisé pour le corps et le visage.

N'oublions pas les numéros de lots, les fiches de fabrication à remplir avec les numéros de lot de chaque matière première... En sachant que toutes les recettes sont validées par un médecin !
!Attention, l'utilisation de soude est très dangereuse et nécessite le port d'un masque à gaz, gants, lunettes et manches longues.

 

DES INGRÉDIENTS NATURELS

La base est composée d'huiles végétales biologiques de : coprah, olive, tournesol, beurre de karité (et cire d'abeille pour le mielleux).
Les savons sont ensuite parfumés aux huiles essentielles (ou pas pour éviter les allergènes) en partie bio puis colorés au jus de carotte, café, cacao bio et aux argiles...
Le calendula utilisé pour le macérât dans le savon calenbulles est cultivé par mes soins sans pesticides et le miel provient de l’Alpe Gourmande à Guillestre.